Le 7 novembre 2017.

Comment transformer vos panoramas en outils stratégiques ?


Réaliser des panoramas de presse utiles et actionnables est l’objectif ultime pour un veilleur ou un documentaliste. Comment faire ? Comment éviter de livrer des panoramas qui seront à peine survolés et passés aux oubliettes de la boîte mail ? Suivons quelques pistes qui ont été abordées lors de notre webinaire du 10 octobre dernier sur « comment transformer vos panoramas en outils stratégiques. »

Loin de tomber en désuétude, le panorama de presse reste un outil important dans l’entreprise. Et pour cause, il peut servir une multitude d’objectifs :
– Surveiller l’image de l’entreprise et la perception des publics sur les discours des dirigeants
– Réaliser une veille concurrentielle, juridique ou technologique
– Mesurer l’effet des relations presse et public pour mesurer l’efficacité des messages émis
– Faire une veille financière de ses concurrents etc.
Que ce soit la mise sur écoute de la presse, des réseaux sociaux ou des sites web, le panorama de presse est le miroir des interactions de l’entreprise avec une partie de son environnement.

Multiplication des médias et infobésité
Souvent pléthorique avec en moyenne une cinquantaine de pages, le panorama de presse doit depuis quelques années s’enrichir de nouveaux médias en plus de la presse traditionnelle : les blogs et les réseaux sociaux notamment. Le multimédia, avec l’intégration de documents radio ou télé, apporte également une nouvelle dimension à cet outil d’information.
Si l’environnement de la presse est relativement stable et circonscrit, avec en moyenne près de 3000 titres, dont une part infime est pertinente pour l’entreprise, les blogs et réseaux sociaux exigent pour leur part une mise à jour quasi quotidienne. Avec 14 millions de blogs en moyenne et plusieurs millions d’émetteurs sur les réseaux sociaux, il est facile de se noyer dans la masse.

Savoir repérer les réels émetteurs
Imaginer faire un panorama d’information exhaustif est devenu illusoire, quel que soit l’outil utilisé tant la profusion est grande. Le véritable défi consiste maintenant à savoir repérer les sources qui sont réellement productrices de ces informations. Nous sommes face à un paradoxe : il y a en effet de plus en plus d’informations, mais de moins en moins de journalistes. Ils sont également de moins en moins de temps pour creuser l’information et s’appuient eux-mêmes sur ce qui est déjà publié. Très peu de journalistes produisent du contenu original. Aujourd’hui, plus de 60% des contenus sont des copier-coller. Le véritable enjeu se situe donc au niveau du sourcing. Il faut être capable d’identifier où trouver les bonnes informations pour échapper à ce phénomène de copier-coller.

Méthode et analyse
Pour pallier cette infobésité possible, la mise en œuvre du panorama de presse doit s’appuyer sur des bases saines et rigoureuses. Pour ce faire, la méthode SMART (Simple et spécifique, Mesurable Accessible, Réaliste, Temporel) reste dans ce domaine aussi la plus efficace.
Simple : définissez vos objectifs en adéquation avec vos cibles.
Spécifique : définissez un thème par cible de manière à proposer de l’information précise et opérationnelle.
Mesurable : en amont, réalisez un sondage pour définir les besoins réels de votre récepteur et en aval n’hésitez pas à échanger régulièrement pour adapter votre panorama de manière dynamique au retour de vos cibles. En termes de mesure, si vous partagez votre panorama par email, ajoutez un lien de type bit-ly ou UTM de Google Analytics pour mesurer le taux d’ouverture.
Accessible : sursollicité par l’information, vos récepteurs n’auront que très peu de temps pour lire votre travail. Facilitez-leur la tâche en rédigeant une note de synthèse des contenus importants. Dans la solution Europresse.com, vous pouvez par exemple facilement ajouter des notes aux documents et hiérarchiser l’information en suivant la pyramide de l’information allant du plus important au moins important. Vous pouvez également utiliser les tableaux de bord graphiques de cette solution pour faire ressortir des tendances, la tonalité des documents ou l’évolution d’un sujet. Choisissez également des formats de diffusion qui correspondent à leur habitude de lecture.
Réaliste : prenez le temps de thématiser vos panoramas de presse en fonction de vos récepteurs, mais ne multipliez pas pour autant les déclinaisons.
Temporel : définissez le bon timing pour vos envois en fonction de la situation. En temps de crise, vos envois doivent se faire en temps réel. Le reste du temps, hors éléments exceptionnels avec un impact possible sur la bonne marche de l’entreprise, définissez la bonne récurrence de votre panorama de presse.

En règle générale, pensez toujours à vos destinataires et en quoi votre panorama d’informations lui est pertinent. Comme dans les autres secteurs, le client final doit être votre priorité en permanence. En ajustant régulièrement les contenus en fonction de ses retours, cela vous permettra de gagner en efficacité et de valoriser votre travail.

Retrouvez prochainement en vidéo l’intégral de notre webinaire « Extraire tout le potentiel de vos panoramas de presse et newsletters ».

Pour recevoir nos newsletters, cliquez ici.

Revenir aux posts