Le 28 avril 2017

Réinventez vos panoramas de presse !

Jeudi 27 avril 2017, s’est tenu au Cercle des Armées, le 11e Focus de la rédaction d’Archimag. Le thème de cette matinée était la personnalisation de la veille média et des panoramas de presse ou panoramas d’information. Les invités ont ainsi débattu de l’importance de la personnalisation et de l’analyse en vue de faire de ces outils, de véritables aides à la décision.

En introduction, le Rédacteur en chef du magazine Archimag Michel Remize, a rappelé les fondamentaux de la veille sur lesquels il est nécessaire de se questionner :
– comment bien cibler le public auquel s’adressent les panoramas de presse ?
– qu’exige ce public comme information ?
– comment personnaliser les contenus ?
– quels canaux de diffusion utiliser ?
– dans quel format les transmettre ?
– faut-il impérativement apporter une touche d’analyse ?

Frédéric Martinet, Fondateur d’Actulligence et Consultant en veille stratégique, est ensuite intervenu. Son constat : « Aujourd’hui, nous voulons moins d’informations, mais plus d’analyse. D’autant que les équipes de veille sont réduites et proches du business, donc au plus proche des problématiques. D’où une analyse plus fine des informations ».

Modernisation de la veille : étape indispensable !
La veille généraliste n’est plus au goût du jour. Les entreprises ont besoin d’informations qui répondent à leurs besoins concrets. Ces informations doivent pouvoir éclairer leurs enjeux et s’intégrer dans des processus orientés business. C’est une nécessité selon Frédéric Martinet qui travaille sur ces sujets au quotidien. Frédéric Martinet a interpellé également les veilleurs présents en les incitant à se renseigner sur ce qui est fait de leurs panoramas de presse. Analyser régulièrement l’impact est quelque chose d’essentiel. Est-il réellement lu ? Qui le lit ? Qui l’utilise ? « Vous pouvez avoir 1000 abonnés à votre newsletter, si personne ne la lit réellement, cela ne sert à rien ! »,a-t-il ajouté. Inutile donc de chercher à tout prix à faire de la volumétrie. Il faut privilégier le qualitatif et identifier les besoins informatifs liés aux processus décisionnels de l’entreprise.
La transformation digitale est ainsi une opportunité pour revoir ses stratégies éditoriales, revoir le choix de ses outils, notamment de diffusion des livrables (HTML, RTF, PDF, mobile, etc.), et mettre en place une logique d’animation et de coordination des flux d’information. Frédéric a également pris le temps de souligner l’importance de l’analyse et des nouvelles possibilités qu’offrent les traitements sémantiques, lexicaux, le big data…

La personnalisation comme vecteur de réussite
Odile Laumaille, Responsable du Département Veille et Documentation du groupe BPCE, a ensuite partagé son expérience de terrain sur les nouveaux usages des panoramas de presse. Au sein de la banque, les articles en texte intégral sont largement demandés par les commerciaux, les directeurs d’agence et les membres du réseau. Elle a évoqué aussi les limites des panoramas réalisés avec certains agrégateurs, notamment en ce qui concerne les sources disponibles et surtout la personnalisation du livrable. Réalisé aujourd’hui sur mesure, le panorama de presse de la BPCE est proposé en HTML ou en PDF, et poussé sur mobile. Elle a indiqué utiliser notamment pour ce faire la solution Europresse.com.

« Marketer » ses panoramas de presse : stratégie gagnante
Enfin, Philippe Bouffaut, Vice-Président Produits d’Europresse a poursuivi cette table ronde en insistant sur la nécessité de «marketer » ses panoramas de presse afin de séduire et retenir les lecteurs. « La meilleure sélection d’information ne servira à rien, si elle n’est pas lue », a-t-il également souligné.
Il a ainsi dévoilé la nouvelle version de la solution Europresse pour la publication de panoramas de presse. Les améliorations apportées ont été pensées à la fois pour parvenir à un niveau plus élevé de personnalisation et à la fois pour faire gagner du temps lors de la production.
Plusieurs modes de diffusion sont possibles (fixe et mobile) et différentes possibilités d’intégration au sein des canaux de diffusion de l’entreprise sont offertes afin de coller à la réalité des organisations. « N’hésitez pas à faire des sondages en interne sur la pertinence de vos veilles », a-t-il indiqué enfin en expliquant le cas d’un cabinet d’avocats qui voulait mesurer le rôle de la veille dans le gain de certaines affaires et qui s’est aperçu que cette veille était prépondérante dans ces succès.

Dans un contexte informationnel toujours plus chargé, ce qui ressort de manière générale  est que les utilisateurs exigent une personnalisation des panoramas de presse et des newsletters de plus en plus poussée : le temps manque, et plus que jamais, les décisions doivent être prises rapidement. Il devient donc nécessaire d’adapter ses pratiques et ses outils, pour enfin tirer parti des ressources du numérique. Quatre enjeux clés se dégagent :
– créer de nouveaux produits d’information,
– imaginer de nouveaux formats,
– permettre le sur-mesure pour ses lecteurs,
– et enfin mieux valoriser ses ressources stratégiques.

Revenir aux posts